FAQ

image_pdfimage_print

Vous trouverez ici des renseignements sur l’accueil familial.
Si vous avez des questions, contactez-nous par mail ou par téléphone, non seulement nous y répondrons, mais nous compléterons cette rubrique en fonction de vos demandes.

 

* Qui peut devenir accueillant familial ?

Toute personne en bonne santé, ayant à coeur d’offrir son affection à des personnes en grande fragilités physiques ou psychologiques.  Mais attention, cela doit être un projet familial, car votre conjoint et vos enfants seront au coeur de votre activité.

* Quel diplôme faut-il ?

Pour devenir accueillant, nul besoin de diplôme pour l’instant, mais une grande motivation et un grand dévouement sont nécessaires.

* Comment devenir accueillant ?

Tout simplement en adressant un courrier au Président du Conseil Départemental afin de demander un agrément.  Il vous sera alors fournit un dossier à compléter et à renvoyer. Une fois le dossier déposé complet, le Conseil Départemental a 4 mois pour instruire votre demande.
Bien sur, il y aura une enquête pour s’assurer de votre motivation, de vos capacité physiques et psychologiques, et que l’espace que vous offrez dans votre maison correspond aux exigences de la loi.

* Quelles sont ces exigences ?

Pour accueillir à votre domicile, il faut obligatoirement pour chaque accueilli, une chambre de 9m2 minimum, avec lumière et chauffage, et un point d’eau à proximité. Une chambre de 16m2 minimum peut accueillir un couple.

* Comment trouver des personnes à accueillir ?

Le Conseil Général se doit d’instruire les demandes d’agrément, mais nullement de vous trouver des accueillis. Toutefois,si quelqu’un (assistante sociale, famille de personnes âgées ou handicapées adultes …) lui en fait la demande, il donne les noms des accueillants ayant de la place.
Mais c’est donc à vous de faire votre pub, de vous faire connaître.
C’est aussi le but de notre association, mettre en relation des personnes en recherche d’accueil et des accueillants, ainsi que faire connaître l’accueil familial.

* Qui peut être accueilli en accueil familial ?

Les personnes âgées de 60 ans et plus.

Les adultes handicapés à partir de 18 ans, à l’exception de ceux ayant reçue de la MDPH une orientation MAS.

* Quelle rémunération pour les accueillants ?
* Quel coût pour les accueillis ?

La rémunération (ou coût) d’un accueil familial se partage en plusieurs pôles :

1) – Le salaire : (SMIC à 9.61€ au 1er janvier 2015)
2,5 SMIC minimum par jour, ou si vous préférez, 2,5 heures payées, soit:
9.61€ X 2,5 = 24.025 € brut par jour (732.76€ brut par mois) minimum.

2) – Les congés payés :
Chaque mois, vous recevez 10% de congés payés, soit 73.27 € par mois

3) – Les indemnités de sujétions :
Selon la dépendance, des indemnités de sujétions peuvent être versées à l’accueillant.
Ces indemnités sont comprises entre 1 et 4 MG(Minimum Garanti)
Le MG est actuellement de 3.52 € (au 1er janvier 2015)
Donc, selon la dépendance, cela va de 1 à 4 MG, soit: de 3,52€ à 14.08 € par jour (de 107.36 € à 429.44 € par mois)

Le salaire, les congés payés et les indemnités de sujétions, s’il y en a, sont imposables.

4) – Les indemnités de mise à disposition de la ou les pièces réservées à l’accueil :

Ces indemnités sont déterminées par le Conseil Départemental et sont donc, en Aveyron, comprises entre 5 et 7 € par jour, soit entre 152.50 € et  213.50 € par mois.

5) – Les frais d’entretien :

Les frais d’entretien remboursent la nourriture, le chauffage, l’électricité …nécessaires à l’accueilli.
Ils sont compris entre 2 et 5 MG par jour, soit entre 7.04 € et 17.60€ € (214.72 € à 536.80 € par mois).
Il vaut toutefois mieux compter un minimum de 4 MG.

Pour un accueil à temps complet, la rémunération en accueil familial, calculée sur 30,5 jours,  s’élève donc à une somme comprise entre 1450 € et 1557 € environ par mois, charges comprises + éventuellement les indemnités de sujétions liées à la dépendance et qui sont comprises entre 108 et 430€ par mois selon le niveau de dépendance. Toutefois, les aides auxquelles un accueilli peut prétendre (APL ou AL, APA, Aide Sociale…) viennent en déduction de ces montants.

* Que se passe-t-il lors des congés de l’accueillant ?

L’accueillant prévoit avec l’accueilli une solution de remplacement.
-> Soit un remplaçant viendra au domicile de l’accueillant et prendra le relais,
-> Soit l’accueilli peut être accueilli par un autre accueillant ou dans un établissement,
-> Soit l’accueilli peut aller dans sa famille.

* Et pour la rémunération ?

Si l’accueilli quitte le domicile de l’accueillant, toute la rémunération est transférée,
Si l’accueilli reste au domicile de son accueillant avec un remplaçant, le salaire, les 10% de congés et les indémnités de sujétions sont transférés au remplaçant, le loyer et les frais d’entretien restent à l’accueillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *